J'en ai rêvé, j'ai bavé de nombreuses fois sur les réalisations de bloggueuses talentueuses ET, maintenant, c'est à mon tour de vous présenter :

Ma première robe home made

 

1_robe_E

 

Il primo abito d'un fil peut en cacher un autre

 

2_robe_E

 

Cette première petite robe, je l'ai voulu simple mais élégante ! J'ai donc cousu un modèle de patron japonais : la robe E du livre Tuniques, robes, ect... - c'est bien celle de la couv' !

3_robe_E

Pour débuter dans la confection d'une robe, ce modèle me semblait simple de réalisation. Mais j'ai choisi ce modèle aussi et surtout parce que sa forme me plait beaucoup !

 

C'est ce que j'aime porter. Et les petits plis plats sur le devant font son charme.

5_Robe_E

J'ai coupé cette robe dans le coupon de coton gris - déjà utilisé ici - avec de la polaire a l'intérieur. Alors autant vous dire que j'aime la porter et, elle a été portée et reportée avec beaucoup de plaisir ! 

4_robe_E

Avec des collants noirs, c'est parfait ! 

6_Robe_E

7_Robe_E

Concernant sa réalisation, je n'ai pas eu de soucis particuliers jusqu'à la couture des plis plats... Damned ! Cette couture m'a donnée beaucoup de fil à retorde (jeu de mots pourri de couturière !). Je m'y suis reprise à plusieurs fois, mais au bout de la quatrième (ou vingtième) tentatives, je l'ai obtenus mes plis plats bien droits !

12_Robe_E

J'avais pourtant reporté bien comme il faut (pour une fois) tous les repères proposés par le patron et fait des lignes à la craie pour les suivre (faut croire qu'à la maternelle j'ai mal appris à suivre une ligne...;-) On va dire que c'est la faute à mon inexpérience en couture, ahem, je suis encore une (grande) débutante !

11_Robe_E

Et j'ai enlevé les poches. Je les avais pourtant coupées mais en fin de compte, au moment de les coudre, l'idée de les mettre ne me plaisait plus... Je la trouve très bien ainsi ! Non ?

8__Robe_E

désolé pour le repassage...

Avec un gilet bordeaux, noir (ou moutarde ? Je n'en ai encore pas), il mio primo abito passe partout !

10_Robe_E

Petite révérence pour la peine ;-)

En prime, cette petite robe grise a remporté le concours du premier compliment spontané - et pas celui de ma maman qui est fan quoi qu'il arrive (ou presque) ! A l'occasion d'une de ses sorties (de la robe, du placard), ma belle sœur (qui ne savait pas que je cousais jusque-là) me dit "elle est super jolie ta robe" ! Le fard au joue, je lui ai répondu "Merci beaucoup ! Ton compliment me fait très plaisir car c'est moi qui l'ai cousue...."

***

Vous pouvez toujours participer, jusqu'au 28 février, au concours que j'organise pour l'anniversaire du blog, tout est expliqué ICI !

***